5 AVANTAGES d’avoir des COMPTES OFFSHORE

Aujourd’hui, on va voir les 5 avantages d’avoir des comptes bancaires à l’étranger, donc des comptes offshore. Je vais vous expliquer la différence et les avantages que vous allez pouvoir tirer du fait d’avoir de l’argent dans des pays qui sont différents de celui où vous résidez en termes de sécurité, de placement et d’utilisation de votre argent.

 

Premier avantage

La première raison d’avoir des comptes dans des pays différents de celui où on réside est tout simplement la géo-diversification. Il y a un adage qui dit : « il ne faut pas avoir tous ses œufs dans le même panier ».

Il y a beaucoup de gens que je rencontre qui ont tout leur argent dans un seul pays, dans un seul compte bancaire et également dans une seule devise. Par les temps qui courent, c’est vraiment quelque chose de suicidaire.

C’est vraiment un conseil que je vous donne. N’ayez pas tout votre argent au même endroit. Essayez d’ouvrir des comptes dans des pays différents. Je dirais même plus dans des zones différentes, peut-être Europe, Asie et Amérique.

C’est vraiment important d’avoir son argent qui est éclaté à travers le monde pour limiter son exposition aux risques. À l’heure actuelle avec les solutions fintech (Revolut, TransferWise), c’est quelque chose que vous pouvez faire relativement facilement en quelques clics depuis chez vous.

Après pour ceux qui veulent réellement choisir les banques par eux-mêmes, il faudra voyager. Mais déjà la première étape si vous n’avez pas non plus d’énormes moyens est de commencer par une fintech et de ne plus avoir tout votre argent dans un seul pays, dans une seule devise et dans une seule banque.

Deuxième avantage

Le deuxième avantage est qu’en allant à l’international, vous allez avoir accès à des juridictions où la concentration de banques de qualité est bien plus élevée que ce que vous pourriez avoir par exemple en Europe.

Alors, je ne dis pas que toutes les banques sont mauvaises en Europe. C’est juste que le nombre de banques de bonne qualité qui soit solide et qui ne fait pas n’importe quoi avec votre argent est bien plus faible que ce que vous pourriez trouver en Asie, par exemple à Singapour ou à Hong Kong pour ne citer que ces deux juridictions qui peuvent peut-être paraître un petit peu exotique dans les oreilles de ceux qui n’ont jamais eu de compte dans ce type de juridiction, pourtant c’est là où sont les meilleures banques du monde.

Ce sont des banques qui sont extrêmement conservatrices dans la façon dont ils gèrent votre argent. Ce sont également des banques qui sont très bien capitalisées avec des ratios de solvabilité et de liquidité constante qui sont à des années-lumière de ce que vous pourriez avoir en Europe.

C’est-à-dire que quand vous mettez votre argent dans la banque, tout n’est pas intégralement réinvesti. Surtout quand c’est réinvesti, c’est réinvesti dans des produits souvent de meilleures qualités que ce que vous auriez en Europe.

Tout simplement parce qu’en Europe, les trois quarts des banques prêtent de l’argent à des sociétés qui sont un peu zombies, qui existent tout simplement parce qu’elles sont aidées par de l’argent pas cher de banque et par les subventions d’état et des aides.

Ce sont des entreprises qui sont vouées à mourir, mais elles naviguent un petit peu dans cette économie vacillante le temps que ça continue. En gros quand vous avez votre argent dans des banques en Europe, la façon dont les banques gagnent de l’argent est en le prêtant. Vous avez de l’argent dans des entreprises zombies. C’est quelque chose avec lequel je ne suis pas à l’aise. Je préfère avoir mon argent dans des banques qui ne prêtent pas l’intégralité de mon argent déjà et qui sont plus conservatrices dans la façon dont ils gèrent mon argent.

Pour ceux qui veulent utiliser des banques où l’argent n’est pas réinvesti, vous avez les Full-reserve banking. Ce sont des banques dans lesquelles vous allez mettre votre argent. Quand vous mettez 100 $, il y a 100 $, fin de l’histoire.

Ils ne reprêtent pas votre argent. Par contre, ce sont des banques qui sont plus chères. C’est-à-dire que vous allez avoir des frais de maintenance qui vont être élevés puisque la banque ne va pas pouvoir gagner de l’argent en prêtant votre argent. C’est une autre option.

En gros ce qu’il faut bien retenir, c’est qu’à l’international, vous avez des banques et des gestions de banques qui sont de bien meilleure qualité que ce que vous avez souvent dans le pays dont vous venez.

Troisième avantage

Le troisième avantage de taille est que vous allez avoir beaucoup plus de liberté avec votre argent. C’est-à-dire que quand vous allez recevoir des virements importants, envoyer des virements importants, faire des retraits importants, on ne va pas vous poser cent cinquante mille questions comme c’est le cas en Europe et en France particulièrement.

J’ai plein de clients qui sont en Europe et qui me disent que c’est vraiment une vraie horreur. C’est-à-dire qu’à chaque fois qu’ils reçoivent un virement, il est bloqué. On leur demande : ça vient d’où, pourquoi, pour quelle raison ? C’est quelque chose, cette compliance et ce flicage, qui n’est pas une norme.

Il faut vraiment le comprendre. Beaucoup pensent que ça va être comme ça à travers le monde et en fait non. Il y a beaucoup de pays dans lesquels les banques n’ont pas autant de compliance. Alors, ça ne veut pas dire qu’il faut faire tout et n’importe quoi avec ces banques et qu’elles vous laissent faire tout et n’importe quoi.

Bien heureusement, elles ne le font pas parce que sinon votre argent ne serait pas en sécurité. Mais ce sont des banques qui vont simplement quand elles vont vous ouvrir votre compte, elles vont vous demander quel type de business vous faites, par où vont arriver les virements. Après ça, ils prennent note et ils ne vont pas vous déranger à chaque fois que vous recevez un virement. C’est vraiment quelque chose qui est très appréciable quand on quitte la zone euro.

Également au niveau des retraits en cash, ce qu’il faut savoir est qu’en Europe, si vous voulez retirer un peu plus de 5 000 $ ou 10 000 $, si vous allez à votre guichet comme ça sans prendre de rendez-vous, souvent on va rigoler.

On va vous regarder comme un extraterrestre. On va vous dire de repasser le lendemain, de venir avec une raison pour laquelle vous voulez retirer cet argent. Pour la petite anecdote, quand je suis arrivé il y a plusieurs années maintenant à Panama et que j’ai voulu faire mon premier retrait d’argent qui était d’une somme importante puisque j’allais voyager, je retire toujours entre 5 000 et 10 000 $ quand je voyage.

J’arrive au guichet et je demande à la guichetière : est-ce que ça va être un problème, il faut que je retire 10 000 $. Elle m’a regardé vraiment comme un extraterrestre pour le coup, mais dans le bon sens du terme.

Elle s’est demandé si j’étais en bonne santé. Elle m’a dit : « c’est votre argent que vous allez retirer, vous en disposez comme vous voulez ». Quand elle m’a dit ça, je me suis dit que quand même, ils nous ont bien lavé le cerveau en Europe.

On a été totalement formaté à ce que le fait de prendre l’argent qui est votre argent sur votre propre compte et de vouloir le retirer est un problème. Ce qui n’est pas un problème. Ce n’est pas la norme internationale. Pour le comprendre, il faut aller à l’étranger.

Quatrième avantage

Le quatrième avantage de banquer à l’international est que ça va vous donner accès à des possibilités d’investissement auxquelles vous n’auriez peut-être pas accès depuis votre pays ou bien à des rendements qui sont absolument à des années-lumière de ce que vous pouvez avoir là où vous résidez.

Pour vous donner quelques petits exemples, au Panama par exemple, si vous voulez juste déposer de l’argent sur un savings account, un compte épargne, vous allez avoir une rémunération annuelle qui va être entre 2.5 et 3 % simplement en déposant votre argent, sans le bloquer. Juste avant de faire cette vidéo, j’ai voulu regarder combien de pourcentage on pouvait avoir en France en bloquant son argent. Du petit tour que j’ai fait, pour avoir 1 %, il faut bloquer son argent 8 ans.

Pour avoir trois fois moins bien que ce que j’ai sans bloquer mon argent, il faut bloquer votre argent sur 8 ans. Je ne sais pas si vous vous rendez compte. C’est la première chose. Après, vous avez aussi l’option de bloquer votre argent dans des pays comme l’Arménie, la Géorgie, le Cambodge, le Panama, l’Équateur, etc.

Vous allez avoir possiblement des taux entre 4 et 5 % annuels. Alors après, ne me prenez pas au mot puisque ça varie tout le temps et que vu la période économique, il est possible que ça baisse dans les mois, peut-être années à venir et que ça remontera un autre jour.

Suivant au moment où vous reverrez cette vidéo, le taux que je vous dis, il sera changé. Mais ce qu’il faut comprendre est qu’à l’heure actuelle, comme je venais de vous le dire, pour avoir du 1 %, il faut bloquer sur 8 ans. Là, vous pouvez avoir du 4 à 5 % en bloquant sur un an. On n’est pas du tout sur les mêmes échelles.

Puis au niveau des possibilités d’investissement, vous allez également avoir accès à des marchés émergents, à des options d’investissement auxquelles vous n’auriez pas eu accès peut-être si vous étiez simplement dans la banque de votre pays de résidence.

C’est vraiment un des grands points forts d’avoir des comptes en banque à l’international et qui sont diversifiées dans des pays parfois émergents qui sont peut-être un peu exotiques aux oreilles de la personne qui n’aurait jamais été vraiment à l’étranger ou qui n’aurait jamais eu de compte à l’étranger, mais c’est dans ces pays-là que vous allez avoir des rendements qui vont être très intéressant.

Cinquième avantage

Le cinquième et dernier avantage d’avoir des comptes à l’étranger est que ça va vous donner accès à des cartes bancaires de meilleure qualité qui vont vous permettre à chaque fois que vous dépensez de l’argent d’obtenir du cashback ou bien des miles, etc.

C’est quelque chose qui n’est pas très répandu en Europe, à part American Express à ma connaissance. Il n’y a pas trop ces systèmes de cartes de crédit avec du cashback. En ouvrant des comptes à l’étranger, vous allez pouvoir accéder à ce type de service.

Le meilleur endroit au monde pour faire ça, ce sont les États-Unis puisque c’est un marché qui est extrêmement compétitif. Toutes les banques se font la concurrence pour avoir la meilleure carte de crédit.

Ce qui fait que vous allez arriver à avoir des cartes de crédit qui vont vous donner entre 2 et 3 % de cashback sur toutes vos dépenses. C’est-à-dire qu’à chaque fois que je dépense 100 $, j’ai entre 2 et 3 $ qui reviennent, soit en crédit, donc en argent dépensable, ou bien en point bonus miles qui seront réutilisables pour booker des billets d’avion.

C’est vraiment quelque chose qui est très important. Si vous faites du business à haut niveau ou si vous avez un train de vie important, que vous dépensez pas mal d’argent avec vos cartes, ou que vous faites par exemple tout ce qui va être publicité, Facebook Ads, quand vous n’utilisez pas ce type de carte de crédit, vous laissez clairement de l’argent sur la table. Vous laissez 2 à 3 % de ce que vous dépensez.

Si vous êtes vraiment au début de votre business, vous êtes en train de vous dire : ce n’est pas grand-chose. Mais quand vous commencez à dépenser des dizaines de milliers de dollars de publicité par mois, ce sont des billets d’avion gratuits, ce sont des dépenses gratuites, ce sont des choses que vous allez pouvoir vous payer tout simplement parce que vous avez utilisé une carte de crédit plutôt que d’utiliser une carte de débit.

C’est le dernier avantage dont je voulais parler. C’est vraiment un avantage de taille à condition d’utiliser la carte de crédit de façon responsable.

Je voudrais juste conclure en vous disant qu’il n’y a pas une seule banque ou une seule juridiction qui va être parfaite et qui va vous permettre d’avoir tous les avantages. Le message est qu’il faut avoir de l’argent dans différents pays, en fonction de ce que vous voulez faire avec votre argent.

Si vous voulez avoir de bonnes cartes de crédit, c’est aux États-Unis. Si vous voulez placer votre argent et qu’il soit en sécurité, ça va être Singapour, Hong Kong, le Luxembourg, l’Andorre, le Liechtenstein et la Suisse.

Et si vous voulez faire travailler votre argent et que ce soit vraiment à des taux très importants, ça va être plutôt des pays un peu plus exotiques, la Géorgie, l’Arménie, le Cambodge, la Mongolie, le Panama et l’équateur.

Ça va être des juridictions comme celles-ci qui vont vous permettre d’avoir vraiment les taux les plus élevés. Mais vraiment le maître mot est diversification et mettre son argent là où vous allez avoir vraiment le meilleur avantage possible en fonction de ce que vous vouliez faire.

La dernière chose que je voulais vous dire avant de nous quitter est que si vous voulez aller encore plus loin et passer à l’action, j’ai une formation qui s’appelle l’Offshore Mastery dans laquelle on voit vraiment tout ce que vous devez savoir sur l’expatriation fiscale, la création de société offshore et l’ouverture de compte à l’étranger.

C’est une formation qui est extrêmement complète avec énormément d’expérience de terrain de ma part et l’expérience des membres puisque vous avez accès à un mastermind. C’est un groupe privé dans lequel vous pouvez discuter avec des membres qui sont aux quatre coins du monde.

Ce qui est intéressant est que moi personnellement, je ne peux pas être devenu résident fiscal de tous les pays, je ne peux pas ouvrir des comptes dans tous les pays, je ne peux pas avoir obtenu tous les passeports, mais il y a toujours un membre qui va être expatrié dans tel ou tel pays qui va pouvoir vous donner des informations de terrain.

C’est vraiment une des grosses valeurs ajoutées de cette formation. J’espère que ça peut vous intéresser. Si c’est le cas, je vous mets un lien juste en dessous en description et on se retrouve soit dans l’espace membre de la formation, soit dans une prochaine vidéo YouTube.

 

Source : Youtube

Newsletter

Entrer votre adresse e-mail ci pour vous abonner à ma newsletter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.